top of page

Les références du mouvement macrobiotique. De Georges Ohsawa à René Lévy

La macrobiotique est avant tout, une philosophie alimentaire. C'est une approche holistique, qui conçoit la vie et l'être humain dans sa globalité. C'est une alimentation proche du végétalisme.


La macrobiotique est un concept qui avait déjà été étudié par Christoph Wilhelm Hufeland, -médecin du roi Frédéric III et de la reine Louise de Prusse à la fin du XVIIIe siècle- dans son livre « L’Art de prolonger la vie, ou la Macrobiotique » et qui utilise également des concepts étudiés dans la Grèce antique, comme Socrate, o Hippocrate, « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture ».

Christoph Wiilhelm Hufeland, du Langensalza, Saxe, est reconnu comme le précurseur le plus célèbre de la médecine préventive anti-vieillissement.



Cuisine et Santé. Saint Gaudens. France.


Le développeur le plus reconnu du concept de macrobiotique comme créateur du courant de la macrobiotique était Georges Ohsawa, né à Kyoto, le 18 octobre 1863. À l’adolescence, on lui diagnostique la tuberculose et il se guérit avec la thérapeutique naturelle du Dr.Sagen Ishizuka, médecin japonais, qui a créé un système thérapeutique basé uniquement sur l’alimentation, devenu plus tard la base de la macrobiotique. C'était sûrement très important en termes d'intérêt et de développement ultérieur de ce qui a été reconnu plus tard comme la macrobiotique actuelle.


La caractéristique fondamentale de l’enseignement d’Ohsawa est son aspect pratique. Il attire notamment l’attention sur l’influence primordiale qu’exerce l’alimentation, non seulement sur la santé, mais aussi sur le comportement et le jugement. Il considère qu’obtenir une “bonne santé” est la base qui permet le développement d’un jugement capable de saisir la globalité ou réalité. Cela dit, sa notion de « bonne santé » diffère sensiblement de celle généralement admise : il ne s’agit pas de “se sentir bien” ou de “ne pas être malade” mais d’atteindre un état qui nous permette de mener une vie libre et indépendante.


George Ohsawa a classifié les aliments selon Yin et Yang. La personne très yin privilégiera les aliments yang, à l’inverse la personne trop yang consommera des aliments plutôt yin. Cette méthode, qui rencontre un grand succès, était une adaptation scientifique de l’ancienne tradition médicale extrême-orientale, basée sur le principe d’équilibre entre Yin et Yang.


Les méthodes de cuisson sont déterminantes avec Yin et Yang.


  • Le profil très yang, extraverti, a souvent chaud, est plutôt mince, aime l'action, va privilégier les cuissons yin: cuisson à l'eau, court-bouillon, à l'étouffée, à la vapeur.

  • Le profil très yin, tendance à être dilaté, relâche, a avoir souvent froid, intériorise beaucoup, préféreront les cuissons yang telles que fumée au feu de bois, grillée ou gratinée au four.

Les grands principes :

  • Remplacer progressivement les protéines animals par des protéines végétales, privilégier le tofu, le tempeh, le seitan et les pâtés végétaux (panisse, houmous).

  • Remplacer les sucres raffinés par des sirops de riz, d’orge, de blé et privilégier les confits d’amandes et de sésame.

  • Pour les matières grasses : privilégier le tahin, les purées de noisettes, d’amandes, le miso et la boisson au riz.

  • Supprimer le café, le thé noir, les alcools forts, les boissons sucrées et les remplacer par du thé vert, le thé Mû, les boissons à base de céréales telles que le yannoh, les tisanes de thym, romarin, les potages de miso ou les boissons au soja.

  • Supprimer les produits industriels, raffinés, contenant des conservateurs, additifs et privilégier les aliments les plus proches de la nature, régionaux, issus de l’Agriculture Biologique.

René Lévy, le fondateur de Cuisine et Santé, rencontre Georges Ohsawa a Paris, l’âne 1960:


"A l’époque je fréquentais les restaurants universitaires et mon organisme s’en trouvait complètement détraqué. Un jour, j’ai assisté à une conférence donnée par Georges Ohsawa, qui prônait les régimes à base de céréales complètes. Celles-ci constituent le fondement même de la nourriture macrobiotique. Séduit par son discours, j’ai essayé ce régime dix jours. Je m’en suis trouvé transformé ! Tout à coup, je dormais peu et parfaitement, j’avais l’esprit clair, je me sentais étonnamment bien et joyeux, bref je n’ai constaté que des effets positifs. C’est ainsi que je suis devenu son élève assistant".


René Lévy a consacré sa vie à enseigner la macrobiotique avec une fidélité sans faille à Ohsawa, dont on peut dire qu’il était le digne successeur. Son influence a nourrie de nombreuses vocations, tant il a formé d’élèves qui à leur tour ont transmis son enseignement.



Au pied des Pyrénées, c'est trouvé Cuisine et Sante, le centre emblématique, où il a été pendant des années un point de rencontre international pour la cuisine macrobiotique la plus fidèle à ses origines.


Σχόλια


bottom of page